12 avril 2013

La petite Charlotte

Charlotte !
Charlotte-euuh !

Passe-moi les framboises, pleeeeze !

Un dessert du dimanche sans prétention. Pas besoin de cuire, juste un petit batteur électrique et une demi-heure à tuer le samedi soir... (et de crème de cassis entamée... et des framboises à disposition... et de la crème entière bien froide...)
Un dessert pour les étudiants qui n'ont pas de four, ou pour ceux qui n'ont pas envie de l'allumer. 
Un dessert pour 2, 4, 6, 8 personnes selon l'appétit, un dessert pour les régimes et pour les becs sucrés. 
Un dessert qui ne peut que plaire à tout le monde. Sauf ceux qui n'aiment pas la framboise. Mais QUI n'aime pas la framboise ? Je vous le demande.


Pour une Charlotte :

- 1 saladier
- 24 biscuits à la cuillère
- De la crème de cassis
- 20 cl de crème fleurette liquide entière (pas allégée ! sinon la charlotte fera "floup je m'étale comme un soufflé qui tombe" au démoulage).
- 4 cuillerées à soupe de crème de marron (oui, osons l'outrageant. Autrement, le sucre convient aussi.)
- Plusieurs belles poignées de framboises fraîches, ou surgelées à défaut.

La veille, ou dix heures avant :

Avant tout, placer la crème liquide doit avoir été mise au frigo plusieurs heures avant afin qu'elle soit bien froide. La laisser même 10 minutes au congélateur juste avant utilisation, pour encore plus la refroidir (sans la congeler non plus, hein !)
En été je mets même mon cul-de-poule et les branches du batteur au congélateur pour m'assurer que la crème restera froide même lorsque je la bat. Mais cette étape est un peu folklorique je pense.

Préparer le contenant : un saladier fera l'affaire.
Le tapisser de film plastique. 

Préparer une assiette creuse remplie de Crème de cassis coupée avec de l'eau.
Tremper les biscuits à la cuillère dans la Crème de cassis, en les retournant une fois. 30 secondes de trempage suffisent, ils ne doivent pas se casser.

Tapisser le moule de biscuits trempés, bien serrés.

Ensuite, monter la crème bien froide en chantilly à l'aide du batteur électrique. Utiliser un récipient en plastique, assez haut pour éviter les éclaboussures. A mi-parcours, ajouter la crème de marron ou le sucre, et continuer à battre pour obtenir une crème ferme et onctueuse (à ce stade, on a envie d'y plonger son doigt pour y goûter...)

Alterner des couches de framboises, de crème, de biscuits imbibés, de crème, de framboises, jusqu'à épuisement de la crème fouettée. Normalement, je ne fais qu'une seule étape intermédiaire avec les biscuits imbibés.
Terminer par une couche de biscuits imbibés. Recouvrir de film plastique puis placer au frigo toute la nuit (ou toute la journée, si vous faites la charlotte le matin pour le soir).

Juste avant de déguster, retirer le film plastique qui recouvre la dernière couche de biscuit, retourner le saladier sur un plat rond, la charlotte se démoule.



Retirer le film plastique, décorer de quelques framboises poudrées de sucre glace et déguster aussitôt.


1 commentaire:

MCS a dit…

Les photos en noir et blanc c'est super "classe". Mais ce qui met le plus en appétit ce sont les photos couleurs.
"La petite Charlotte", c'est un clin d’œil à Henri Dès ?