28 août 2007

Douceur de fin d'été




Non, ce gâteau n'est pas là pour vous déprimer "zut, déjà la fin de l'été !" mais pour vous montrer à quel point on entre dans une belle saison qui garde les températures agréables de l'été, tout en donnant des fruits plus automnaux comme la mirabelle, ou la mûre. S'il y a un truc que j'adore en ce moment, c'est me balader et sentir les odeurs de fruits mûrs écrasés sous les arbres, ou aller cueillir des mûres le long du petit chemin sur les hauteurs du village, pour en faire ensuite des confitures succulentes.
On trouve justement dans ce gâteau le goût de cette confiture que j'ai incorporée à une des mousses. L'autre et parfumée à la pêche, et les mirabelles rôties décorent l'extérieur.

J'avoue que je ne m'attendais pas à un
e telle réussite. A force de rater complètement les mousses pour cause de mauvaise utilisation de la gélatine, ou de génoise qui "glisse par en dessous" du moule, j'avais quelque peu perdu confiance. Mais cette fois, aucun problème, tout s'est déroulé comme sur des roulettes, de la génoise en passant par les mousses et le décor.

Mais venons-en plutôt à la recette :

Douceur de fin d'été

Ingrédients : pour 5 personnes, soit un gâteau de 20 cm de diamètre.

Pour la génoise : (noter que l'on peut augmenter les proportions d'un oeuf en plus pour obtenir des couches de génoise un peu plus épaisses et plus f
aciles à découper à l'horizontal).

- 70 gr de farine
- 20 gr de beurre

- 2 oeufs

- 70 gr de sucre

Pour les mousses :


- 15 cl de crème liquide entière

- 50 gr de gelée de mûres

- 1 pêche + un peu de sucre

- 2 feuilles de gélatine


Pour le décor :

- 200 gr de pâte d'amande verte

- quelques mirabelles

- chantilly

- chocolat noir

Préparation :
A commencer la veille !

>> La génoise :
Préchauffer le four à 180°C.

Beurrer un moule d'environ 21 cm de large (la génoise se réduit à la c
uisson).

Faire fondre le beurre, réserver.
Mélanger dans un cul de poule les oeufs et le sucre, et les battre au batteur électrique au dessus d'un bain-marie frémissant jusqu'à ce que le mélange devienne blanc, mousseux, et épaississe en augmentant de volume.

Retirer du feu et continuer à battre pendant environ 2 minutes.

Prélever 2 cuillères à soupe de ce mélange et l'incorporer au beurre fondu.

Verser la farine en pluie sur le mélange sucre-oeufs en soulevant délicatement avec une spatule.
Incorporer ensuite le beurre.
Verser dans un moule et cuire 10 à 15 minutes en surveillant souvent. /!\ La génoise reste assez pâle, même cuite !

Laisser refroidir dans le moule, puis démouler sur une grille.

Couper en 3 horizontalement, en part à peu près égales.

>> Les mousses :


Placer au congèl le cul-de-poule et les branches du batteur. La crème doit être au réfrigérateur.
Mettre la gélatine à ramollir dans une assiette d'eau froide.
Monter ensuite la crème en chantilly (mais sans sucre) comme indiqué ici.
Partager cette chantilly en deux parts égales.


> 1) La mousse pêche : Couper la pêche en deux ; la première moitié sera mixée en purée, la deuxième coupée en dés. Chauffer la purée + un peu de sucre au micro-ondes avec la gélatine dessus. La gélatine va fondre. Mélanger, et incorporer cette purée à la première moitié de crème. Ré
server au frais. Garder également les dés de fruits de côté.

> 2) La mousse mûre : Chauffer la gelée de mûres avec la gélatine, mélanger, incorporer à l'autre moitié de crème. Réserver au frais.


>> Montage :


Sur le plat de service : Poser le rond de génoise le plus épais (si tant est qu'il y en ait un plus épais que les autres), l'entourer du cercle (le mien est réglable, c'est plus facile héhé !), répartir les dés de pêche, puis couvrir de mousse.
Encore une autre génoise, la mousse mûre, la dernière génoise, et hop ! au frais pendant plusieurs heures !

>> Décor :


Etaler la pâte d'amande e
ntre deux feuilles de papier transparent, au rouleau. Enlever le cercle du gâteau, et le recouvrir de pâte d'amande. Manger les chutes.

Remettre au frais le temps de faire les filigranes en chocolat :
Au bain-marie, faire fondre un peu de chocolat. Le mettre encore chaud dans un sac plastique (j'utilise un sac de congélation) que l'on troue (un tout petit trou, pour obtenir quelque chose de fin) et strier, zébrer, surtout ne pas réfléchir, se laisser aller au hasard car c'est ce qui donne les plus beaux résultats !

Réfrigérer encore 1 à 2 heures, puis terminer le décor avec une chantilly et quelques fruits selon l'humeur du moment !



PS : Pardon, dans mon impatience de vous livrer la recette j'ai oublié de dire que ce gâteau était pour célébrer les 18 ans de ma soeur ! Joyeux anniversaire Coline !
Je suis incorrigible.




8 commentaires:

leonine194 a dit…

il est très beau!

Clo a dit…

la décoration est vraiment magnifique, du beau boulot!

Rosa's Yummy Yums a dit…

Ma-gni-fique! Une vraie beauté!!!

Anonyme a dit…

Oh Lunye, je trouve extraordinaire que si jeune vous aimiez déjà tant la cuisine. La cuisine est un art (que malheureusement je ne maîtrise pas) et je suis sûre que sa pratique, tout au long de votre vie, vous procurera encore mille bonheurs et satisfactions. Avec un message amical de Renaude en Suisse.

helene06 a dit…

miam! Je croquerais volontiers dedans!

Lisanka a dit…

Je suis émerveillée devant tant de talent!!!!!

margot a dit…

je dois avouer quil est vraiment beau!
margot
margotcuisine.canalblog.com

Anonyme a dit…

votre gateau est superbe , et ladeco est vraiment bien faite j'adore toute voes patisserie