19 juin 2007

Mouss'cheese'apple'crumble




Quel nom donner à un dessert qui, à la base, n'a pas du nom, puisqu'il sort tout droit de l'imagination ? J'imagine à quel point cela doit être dur pour les grands pâtissiers d'inventer un nom pour leurs nouveaux desserts. Il faut à la fois qu'il donne envie, tout en reflétant le plus précisément la réalité, sans systématiquement tomber dans le descriptif pur. En tous cas, j'ai longtemps réfléchit pour le dessert que je vous présente ici. Il est composé de 3 couches : une partie mousseuse au fromage blanc qui n'est autre qu'une recette de gâteau au fromage blanc, des pommes/bananes fondantes compotées, et un crumble croustillant (qui le fut un peu moins à cause de ce satané temps lourd et humide qui pèse sur notre "cuvette grenobloise").
J'ai opté pour la version anglaise, car après tout, "crumble" est un mot anglais. On procède de bas en haut : la mousse au "cheese"(fromage blanc), puis les "apples", et enfin le crumble.
Et si on poussait plus loin l'analyse, on pourrait dire que cela produit une gradation, avec des résonnances entre "mousse" et "cheese" et une allitération en [ss] pour insister sur le côté mousseux, puis un son commun entre "apple" et crumble". Finalement, le nom dans son ensemble forme un chiasme avec en premier et en dernier "mousse" et "crumble" qui qualifient la texture et au centre "cheese" et "apple" qui qualifient la matière utilisée. Le fait d'avoir placé aux extrémités "mousse" et "crumble" montre un contraste réel entre une texture mousseuse et légère, et une autre croustillante à souhait !
J'avoue qu'en inventant ce nom, je ne m'attendais pas à autant de choses à dire dessus !

Sinon, j'ai été taguée par Acesse, mais j'ai décidé de faire mes 7 révélations au fil des messages... en voici trois :
On commence par une révélation culinaire :
- Je n'aime pas les bonbon gélatineux, caoutchouteux, translucides... je ne me souviens pas avoir réellement aimé un jour, bien qu'étant plus jeune je pouvais en avaler deux-trois lors d'anniversaires. Ma déception était toujours immense lorsque dans les anniversaires où j'étais invitée, on annonçait que le gâteau n'était pas un habituel gâteau au chocolat, mais un gâteau en bonbons ! Beurk, cet amas de sucre bariolé et écoeurant rien qu'à le regarder !
Autre anecdote : lors d'un camp dans la montagne il y a déjà quelques années, j'avais apporté un paquet de Crocodiles que j'avais laissé dans la tente pour les déguster au retour d'une randonnée... seulement il a fait tellement chaud sous cette tente que lorsque nous sommes revenus, les Crocodiles n'étaient plus qu'une horrible pâte liquide, visqueuse et collante... Je n'ai même pas osé ouvrir le paquet, j'étais écoeurée pour le reste de mes jours !
Ensuite, il y a les "bonbons intermédiaires" à mi-chemin entre des "douceurs" et du bonbon, comme les Smarties, les M&M's, les nougats. Là, ça va déjà mieux car j'ai l'impression de manger quelque chose de plus "naturel"... Et, il faut dire qu'il y a du chocolat dedans donc ça change tout !
Enfin, on a les vraies douceurs : le chocolat.

- Et le chocolat, je ne l'aime QUE noir. Oui, je suis loin d'être la seule mais je trouve ça fou que les goûts puissent changer si radicalement entre chocolat au lait et noir (le blanc, ne m'en parlez même pas, et c'est pas du vrai chocolat d'abord !). Moi je trouve le chocolat au lait trop écoeurant et pas assez chocolaté (trop sucré en fait), et d'autres trouvent le chocolat noir trop amer.
Soyez prévenus, j'ai choisi mon parti : c'est chocolat noir, sinon rien !

- Je trouve révoltant les gens qui tuent les petites bêtes d'un coup, sans essayer avant de les faire partir pacifiquement. Bien sûr il m'arrive d'assassiner araignées coriaces et autres moustiques, mais dégainer systématiquement la tapette à mouche pour la moindre guêpe ou araignée qui passe, c'est comme un génocide, non ?

Maintenant si vous le voulez bien, passons à table, le dessert est servi :

Mouss'cheese'apple'crumble

Ingrédients : pour 5 personnes

Le gâteau au fromage blanc et groseilles :
- 250 gr de fromage blanc
- 30 gr de maïzena ou farine de châtaigne
- 40 gr de sucre
- extrait de vanille
- 1 oeuf
- 1 poignée de groseilles équeutées

Les fruits :
- 4 pommes
- 1 banane
- un peu de sucre
- cannelle

Le crumble :
- 80 gr de farine de châtaigne
- 50 gr de cassonade
- 60 gr de beurre

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer la pâte à gâteau au fromage blanc :

Dans un bol, fouetter ensemble le fromage blanc, les jaunes d'oeufs, la maïzena, le sucre, la vanille.

Dans un autre récipient, battre les blancs en neige ferme.
Ajouter les blancs battus et les groseilles au mélange de fromage blanc et mélanger très délicatement pour ne pas casser les blancs.
Sur un plat en pyrex indéformable (c'est primordial si l'on utilise des cercle à pâtisseries, car en se déformant, la pâte risque de couler sous les cercle, ce serait la cata !) déposer une feuille de papier sulfurisé, puis les cercle beurrés, et les remplir de pâte.
Cuire au four jusqu'à ce que la pointe d'un couteau plantée dedans en ressorte sèche.

Couper les pommes en lamelles, et les poêlées dans une poêle anti-adhésive avec un peu de beurre, un peu de sucre et de la cannelle. Couvrir pour éviter qu'elles ne sèchent de trop.
Couper la banane en rondelles mais ne pas la poêler.

Faire le crumble : Mélanger du bout des doigts la farine de châtaigne, la cassonade et le beurre mou jusqu'à obtenir une grosse semoule.

Sortir les gâteaux au fromage blanc cuits des cercles et les poser sur les assiettes de service.

Laver les cercles, et les remplir de fruits (pommes poêlées + banane en rondelles), et émietter le crumble dessus.
Cuire à nouveau pendant environ 20 minutes ou +, ou -.

Une fois refroidis, déposer sur chaque gâteau au fromage blanc la deuxième partie.

Déguster à température ambiante.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

ou as tu trouve les petits cercles pour faire ces succulents crumbles
Brigitte

Lunye a dit…

C'est un magasin déniché à Grenoble, spécialisé dans le matériel de cuisine, on y trouve de tout. Sinon je crois que ça peut se commander sur internet.

Sophie a dit…

Très très joli dessert!

$ha a dit…

3 fois plus de bonheur!

Lisanka a dit…

Sympas tes révélations. La fan de cheesecakes que je suis se laisserait bien tenter!

Anonyme a dit…

merci lucie.J'en ai trouve sur internet (un site nommé art et cuisson).A bientot et j'espere que tes epreuves pour le bac se sont bien passées.Brigitte

Le French Cuistot a dit…

Vous voulez voir la viédo ?
j'adore ce dessert, le crumble au pomme se sert tiéde.

http://french-cuistot.blogspot.com/2006/12/les-desserts.html

une recette aux pommes à tomber par terre.