23 juin 2007

Saveurs de nos terroirs : il n'est jamais trop tard !

J'avais vraiment envie de participer à la proposition d'Elvira : présenter un plat de notre "terroir", d'où on vient, ou d'où on est actuellement. Mon coeur a longtemps balancé entre les 3 "terroirs" auxquels je suis attachée : La Bretagne de ma Maman, où je passe souvent les vacances d'été, galettes bretonnes, crêpes, kuign amann et kig ha farz ; l'Alsace de mon Papa, les Späzels, Kouglof, Choucroute, Forêt Noire, et bredele de ma Mamie ; et enfin le Dauphiné où je vis depuis quasiment ma naissance...
J'ai hérité d'un fort patrimoine culinaire avec vraiment deux horizons différents : l'Alsace et la Bretagne. Deux régions où la tradition culinaire reste très ancrée dans les familles, à ce que j'ai pu voir en tous cas. En Bretagne, même les grandes surfaces pullulent de produits très locaux introuvables ailleurs (gâteaux bretons, etc...). En Alsace, toutes les familles font des Bredele (petits gâteaux de Noël) en décembre.

A Grenoble, la tradition est moindre. A part dans les refuges très typiques en montagne qui attirent beaucoup les touristes, les gens ne mangent presque plus de vrais plats traditionnels (notez que je dis cela en toute subjectivité, mais le contraste avec l'Alsace et la Bretagne est fort quand même). Peut-être parce-que c'est une région qui accueille des personnes venant de tous les horizons, français et étrangers.

La cuisine dauphinoise s'inspire beaucoup de l'Italie voisine, on a également beaucoup de fromages (car beaucoup de vaches/chèvres en montagne), de pommes de terre, et de légumes en tous genres : cardons, blettes, chou, etc...

Tout le monde connait le gratin dauphinois servi dans toutes les cantines, ou la tartiflette (qui d'ailleurs n'a rien de traditionnel puisqu'elle a été inventée il y a quelques années pour relancer les ventes de Reblochon), et peut-être que certains connaissent les ravioles, que l'on vend dans les grandes surfaces sous formes de raviolis très fins (et assez bourratifs, hein ?) ce sont les Ravioles de Royan.
Mais je vous présente ici un autre type de ravioles : pommes de terre, Saint Marcellin, persil, oeufs, le tout mélangé pour faire une grosse pâte. Dans mon petit livre de recettes, ils préconisent le pochage ou la friture, mais j'ai choisi la poêle. Et j'ai obtenu de belles croquettes croquantes et onctueuses, vraiment bonnes avec une salade aux noix (de Grenoble bien sûr !). Celle-cis sont appelées "preires des Hautes-Alpes".
En réalité, le mot "raviole" englobe différents mets composés de pommes de terre, fromage, oeufs, et la recette change selon le lieu.

Venons-en à la recette : elle est tirée du livre "Cuisine des Alpes dauphinoises" aux Editions Libris. Très beau livre d'ailleurs. Simple et beau.



Ravioles, ou "preires" des Hautes-Alpes

Ingrédients : pour 6 personnes

- 6 grosses pommes de terre
- 1 Saint-Marcellin
- 2 ou 3 oeufs ( 1 seul suffit sinon la pâte est trop liquide)
- farine
- 1 poignée de persil haché
- sel, poivre

Préparation :

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur. Les éplucher et les écraser à la fourchette dans un saladier. Ajouter le Saint-Marcellin en l'écrasant, le persil, le sel et poivre, puis l'oeuf.
Confectionner des boudins de pâte (environ 2 cm de diamètre) à couper en rondelles. Ajouter de la farine si la pâte est trop liquide. Laisser reposer deux heures.
Poêler ces ravioles jusqu'à ce qu'elles soient dorées.

Je viens de vous donner la recette telle que je la referai mais en réalité j'avais mis 2 oeufs, et je n'ai pas fait de boudins mais j'ai déposé la pâte par cuillerées (elle était assez liquide) dans une poêle chaude. J'ai obtenu des croquettes. C'était très bon aussi !

A accompagner de salade bien sûr.

7 commentaires:

jasmine a dit…

Un petit voyage dans les alpes dauphinoise grâce à cette bonne recette, merci :)

ay a dit…

J'avais déjà entendu parlé des preires.. Merci de clarifier !

Tiuscha a dit…

Désolée erreur de manip c'est Tiuscha pas AY !

Elvira a dit…

Merci de ta participation!

J'adore ta recette. :-)

Rosa's Yummy Yums a dit…

Mmmhhh, ça a l'air super bon!

Anonyme a dit…

je vais essayer ta recette.Moi j'y mettai du poisson a la place du st-marcellin.Brigitte

mimosa a dit…

je ne suis jamais allée dans les Alpes...si toutes les recettes sont comme ça je sens que je vais aller y faire un tour!!